Unifier un “grand” réseau wi-fi

La borne Airport du salon se capte mal dans mon bureau, trop éloigné dans un appartement biscornu. Je l’ai donc complétée par une seconde.

Le site est câblé en Ethernet ; le wi-fi n’est qu’une addition pratique pour les portables, les iPhone, en usage secondaire par rapport au réseau filaire. Avec le réglage par défaut, la borne ajoutée se comporte en client DHCP de la principale, puis crée son propre sous-réseau indépendant du premier. Résultat : serveur inaccessible, imprimante non trouvée… Peut mieux faire !

Mode pontChangement de régime, la seconde borne passe en mode “pont” (bridge). Plus de DHCP, le réseau local est unifié dans la même plage d’adresses IP, le serveur et l’imprimante sont à nouveau présents.

Mais il y a un autre problème : le wi-fi de la seconde borne apparaît comme un réseau différent de celui de la première, tout en figurant dans la même plage d’adresses. Et l’ensemble du réseau va à une allure d’escargot. Une rapide vérification montre une activité complètement anormale.

Retour sur la configuration de la seconde borne : précisons cette fois que l’on souhaite étendre un réseau wi-fi existant (on aura préalablement vérifié sur la première borne que son réseau wi-fi peut effectivement être étendu, car c’est optionnel…). Les deux bornes sont éloignées physiquement, mais connectées en Ethernet, donc ça devrait fonctionner. Mais là, curieusement, le premier réseau n’étant pas “visible” en wi-fi, il n’est pas proposé dans la liste.

Et de fait, ce paramétrage est impossible sans déplacer d’abord la seconde borne. Il faut la placer près de la première, connecter les deux avec un câble Ethernet, partant d’une prise LAN de la première vers la prise WAN (figurée par un symbole en cercle) de la seconde. (En pratique, sur les bornes Airport, ce n’est pas important, la borne se débrouille avec n’importe quelle port Ethernet.)

La seconde borne “voit” maintenant le réseau wi-fi de la première, ce qui permet de la paramétrer correctement en lui indiquant le réseau à étendre et en précisant que la connexion doit passer par Ethernet. Tout le monde passe au vert, le réseau wi-fi de la seconde borne disparaît, elle n’est plus visible qu’en tant que relais de la première.

On peut maintenant ramener la seconde borne à l’emplacement initial. Elle retrouve immédiatement la connexion Ethernet vers la première borne. Le réseau wi-fi est unifié, géré par les deux bornes. On se promène de l’une à l’autre en toute transparence, dans la joie et la bonne humeur.

Précisons enfin que la seconde peut à son tour être étendue en cochant l’option idoine et en ajoutant une troisième borne…

3 réflexions au sujet de « Unifier un “grand” réseau wi-fi »

  1. « On se promène de l’une à l’autre en toute transparence » : tu veux dire que dans cette configuration, tu fais du roaming sans coupure ?

    1. Oui, tout à fait. Quand on se déplace, la reconnexion d’une borne à l’autre finit par intervenir sans action particulière en quelques dizaines de secondes. Plus le signal de la borne initiale devient faible, plus le changement est rapide.

      J’ai obtenu une nette amélioration sur ce point en diminuant la puissance wi-fi de la seconde borne. Du coup elle n’est plus vue du tout dans la zone de la première. Il y a une petite zone “blanche” entre les deux mais ce n’est qu’un escalier, donc pas gênant en pratique.

  2. « en quelques dizaines de secondes » : d’accord, d’un côté ça me rassure ;-) ; je pensais être passé à côté de quelque chose, depuis que je bricole des réseaux WiFi « classiques » ou maillés.

    Pour la couverture des zones (et le non-recouvrement de certaines), ça pourrait sans doute être affiné à l’aide d’antennes directionnelles, sans pour autant réduire la puissance de la borne. Mais c’est peut-être déjà bien suffisant actuellement dans ton contexte d’utilisation.

Les commentaires sont fermés.